» À PROPOS

À PROPOS

thomas-lebec

TÉLÉCHARGER LE CV

Je me souviens de ma première expérience en reportage, j’avais 14 ans, un caméscope Itachi VM-1200s à l’épaule. Au milieu de la cité des Grandes Bornes, à Goussainville, je filmais à leur insu les témoignages des « grands frères » relatant leur quotidien de délinquants. Malgré le scotch qui cachait la lumière rouge de l’enregistrement, je fus découvert. L’agression fut évitée de justesse, la caméra put être sauvée mais pas le film, qui fut piétiné et jeté dans les égouts.

Depuis ce jour, j’ai su que mon œil et mon esprit seraient mis au service de l’information et de la création audiovisuelles.

En parallèle de mon cursus universitaire en cinéma, j’exerçais la fonction d’assistant réalisateur sur divers tournages (court-métrage, clip, film institutionnel). L’envie et le besoin de cadrer à l’aide d’une caméra grandissaient sans cesse en moi.

J’estimais avoir assez de bagages et de pratique dans ce domaine pour choisir de me perfectionner en me formant davantage aux reportages et à leurs conditions : être sans filet, ne pas refaire de prises. Filmer ainsi l’instantané de la vie me procure une excitation exceptionnelle. J’ai donc rejoint l’équipe de Spicy motion, en Inde, dans ce but.

thomas-lebec

En France, je donne des cours de cinéma au lycée pour préparer les bacheliers à réussir leur option artistique. J’ai le puissant sentiment que savoir tourner et monter ses propres films donne une belle et forte polyvalence qui me semble être un bon atout dans ce métier.

Ces chemins m’ont amené à travailler autant sur le fonctionnement d’un cinéma Tamoul, que sur une école d’enfants intouchables à Bénares, le portrait d’un exilé tibétain, une confédération bouddhiste, tout comme la vie quotidienne d’un camp d’entraînement de boxe en Thaïlande, des manifestations à Paris ornées de divers prises de vue pour accentuer les propos d’autres réalisateurs et personnalités autant issus de la politique que du théâtre.

J’aime contempler et transmettre les épisodes de notre humanité à travers le monde, mais également réfléchir et ressentir la beauté qu’elle suscite en nous.

La lumière donne à voir, le noir donne à réfléchir.
(Raoul Coutard chef opérateur de Jean Luc Godard)

Up